Compensation du CO₂

Responsabilité climatique de notre propre initiative

Le groupe NICO compense tout le CO2 émis lors de la combustion de nos articles. Cela s’applique à tous nos produits en circulation ainsi qu’aux produits pyrotechniques que nous utilisons nous-mêmes lors des feux d’artifice dans le monde entier. De cette manière, nous voulons non seulement aider chaque amateur de feux d’artifice du Nouvel An à réduire son empreinte écologique, mais aussi offrir aux artificiers un autre service gratuit, qu’ils peuvent utiliser comme argument pour l’acquisition de commandes, s’ils utilisent nos articles pyrotechniques pour leurs spectacles. Rien que cette année, nous avons compensé 240 tonnes de CO2, ce qui équivaut à environ 19 200 arbres. (Un arbre lie environ 12,5 kilos de CO2 Source : https://www.co2online.de/).

Côte à côte avec des partenaires solides

Le Gold Standard est la norme de certification la plus stricte au monde et ne certifie que les projets de protection du climat qui répondent aux exigences les plus élevées. Outre l’additionnalité des projets de protection du climat, de nombreux autres critères doivent être respectés pour garantir un développement durable dans les pays où les projets sont mis en œuvre. Le Gold Standard certifie aussi bien les projets de protection du climat qui conduisent à des réductions d’émissions commercialisées sur les marchés d’engagement (voir CDM Gold Standard), que ceux destinés aux marchés volontaires. Il est important que les certificats de CO2 soient certifiés par des institutions reconnues, par exemple VCS, Gold Standard, BUND, CarbonFix, CCB Standards, DFG-Energy et autres. Ce n’est qu’ainsi qu’il est garanti que les certificats proviennent effectivement de projets de protection du climat efficaces et ne sont pas vendus plusieurs fois. Les certificats ainsi transférés sont ensuite définitivement mis de côté (Source Wikipedia).

Nous soutenons le "project four"

Dans de nombreux pays africains, le bois et le charbon sont les principales sources d’énergie. Il est particulièrement important de répondre à la demande croissante de ces deux ressources sans abattre plus d’arbres que ceux qui peuvent repousser dans le même temps. Nous soutenons également les organisations qui améliorent considérablement l’efficacité énergétique du côté des consommateurs. Cela permet également de réaliser des économies qui profitent aux plus pauvres.

Pourquoi nous soutenons le "project four"

“Lors d’un voyage au Ghana, à Kumasi, Accra et dans la campagne, j’ai pu constater par moi-même le gaspillage de ressources et l’investissement en temps que représente pour les habitants la préparation de repas simples ou l’ébullition de l’eau pour la rendre plus comestible avec les poêles à bois habituels. Les forêts voisines sont coupées et la fumée qui s’échappe des petites huttes brûle les yeux et endommage les poumons. Que des organisations commencent précisément ici, pour améliorer les poêles et les fours, est une excellente idée.” 

Nicolas Kandler (développement de produits NICO)